À PROPOS
D’HUGO

Autobiographies d’une vie
et biographies d’auteur

LES ROMANS DE
Hugo Pratt

Pratt a aussi été son propre narrateur et celui de ses personnages, dans un enchantement d’aventures et de citations.

Son premier livre avait déjà un titre évoquant l’ironie de Pratt : “Le pulci penetranti” (NDT “les puces pénétrantes”), une autobiographie issue des souvenirs d’une enfance vénitienne et d’une jeunesse africaine. L’ouvrage fut ensuite rebaptisé “Aspettando Corto » après ce fameux juillet de 1967. À la recherche des traces de ses lectures et de ses héros réels et imaginaires, il est allé en pèlerinage dans le Pacifique avec Patrizia Zanotti, et son journal de bord est devenu “J’avais un rendez-vous”. Pratt a également écrit des romans issus de ses histoires les plus célèbres : “La ballade de la mer salée”, “Corto en Sibérie”, “Le Roman de Criss Kenton” (inspiré de Wheeling) et “Jesuit Joe”. 

 

Tandem,
2002

Conversation avec Eddy Devolder

Hugo Pratt avec Eddy Devolder
Robert Laffont,
1999

Le désir d’être inutile

Hugo Pratt, entretiens avec Dominique Petifaux
Le Tripode,
2020

J’avais un rendez-vous

Hugo Pratt

DÉCOUVRIR ET
REDÉCOUVRIR Pratt

Entretiens, biographies et imaginations pour entrer dans l’univers “Prattien”

Nombreux sont ceux qui ont écrit et ont voulu écrire sur Hugo Pratt, vu l’impact qu’une rencontre avec lui leur a laissé. À partir des livres d’interview de Dominique Petitfaux jusqu’à la biographie de Thierry Thomas, le souvenir de Pratt trace d’autres pages de sa vie. Parce que – tel il se passe rarement en littérature – la vie de l’auteur a été pleine d’aventures tant celles de ses héros (ou anti-héros), dans une fusion continuelle de plans, dans lequel Pratt est à la fois artiste et personnage, narrateur silencieux et acteur sur scène. 

Casterman,
2012

De l’autre côté de Corto

Hugo Pratt et Dominique Petifaux
Grasset,
2020

Hugo Pratt, Trait pour trait

Thierry Thomas

LES CATALOGUES
DES EXPOSITIONS

Expositions, catalogues, musées du monde qui ont accueilli les œuvres de Hugo Pratt

La première exposition date de 1965, à Venise. Quant à la dernière, il n’y en aura pas, parce qu’il y en aura toujours à travers le monde. Rome, Milan, Sienne, Gênes, mais aussi Paris, Lyon, Lugano, Buenos Aires, Bordeaux, Odense, Bruxelles. Du mythique Grand Palais au Vittoriano, de Ca’Pesaro au Musée des Confluences, du Palazzo Ducale à la Pinacothèque de Paris. Un voyage dans le voyage et sur les voyages de Corto Maltese et de ses nombreux frères et amis.