Fable de Venise

Scénario et dessins d’Hugo Pratt

Fable de Venise

€ 22.00

Scénario et dessins d’Hugo Pratt

Fable de Venise

€ 22.00

Langue

FR
français

Dimensions

24×32
cartonné

Pages

80
noir et blanc

Éditeur

Casterman

Année

2017
septembre

Type

histoire
disponible

l'histoire

La réalité temporelle se confond avec les nombreux motifs ésotériques qui appartiennent, du reste, à l’histoire même de Venise. Corto Maltese y arrive pour trouver une émeraude à laquelle serait liée une formule magique, la “clavicule de Salomon”, qui se réfère ici à une œuvre occulte qui prétend ouvrir les portes de la magie. Cette quête de l’émeraude avait été initiée par le Baron Corvo (nom sous lequel se cache l’écrivain anglais Frederick Rolfe) qui, dans la suite de l’aventure, fera parvenir à Corto Maltese une lettre provenant du passé. Outre l’écrivain Rolfe, d’autres personnes réelles apparaissent dans cette histoire: Gabriele D’Annunzio (appelé ici e Poète) ou encore les jeunes fascistes Stevani et Boselli, parents de Pratt.

Deux figures de femmes sont assez caractérisées: Hipazia et Louise Brookszowyc. La première est inspirée du roman historique de Charles Kingsley (Hypatia), la seconde de l’actrice américaine Louise Brooks (Loulou et Le Journal d’une fille perdue, tous deux réalisés par Georg Pabst) que Pratt connut lorsqu’il alla la rencontrer chez elle à Rochester (État de New York). Dans les planches finales, Corto Maltese parvient à avoir en main la fameuse émeraude, mais en l’observant un peu perplexe, il se dit en lui-même: «Il vaut mieux ne pas chercher à comprendre. Je pourrais découvrir que tu es de la même matière que les songes». Particulièrement intéressante est ici la vision que propose l’auteur de la montée du fascisme liée à l’ésotérisme qui tentait de recouvrer dans les mythes et dans les légendes de la Rome antique les racines d’un passé lointain.

PERSONAGGES RÉCURRENTS:: LOUISE BROOKSZOWYC, HIPATIA

édition couleur également disponible

Le origini

Dans ce tendre hommage à sa ville natale, Hugo Pratt réalise un thriller complexe impliquant des Francs-Maçons, oculistes et des ésotéristes pendant la période de naissance du fascisme en 1921.
Publié en Italie dans l’hebdomadaire “L’Europeo” du 3 juin au 23 décembre 1977. C’est la première fois qu’une histoire d’Hugo Pratt n’est pas publiée dans une revue de bandes dessinées mais dans un hebdomadaire d’information politique et culturelle.

Info

Langues disponibles:

Épisodes:

Histoire unique

L'œuvre

Favola di Venezia
Dans ce tendre hommage à sa ville natale, Hugo Pratt réalise un thriller complexe où emergent des francs-maçons, oculistes et des ésotéristes pendant la période de naissance du Fascisme en 1921.
Cela est notamment l’hommage de Pratt à sa ville bien-aimée. Mais c’est aussi le monde de la franc-maçonnerie et des sociétés secrètes et de l’ésotérisme qui propage en quelque sorte la montée du fascisme. Pratt dit: “Il y a différents mondes ésotériques dans cette histoire : celui de la franc-maçonnerie, celui des néoplatoniciens, celui de la cabale. Tout cela se retrouve à Venise, Venise est une ville ésotérique..”

livres
connexes

découvrez les autres aventures

dans le monde de Pratt

Précédent
Suivant